Un plan ‘air-climat’ pour les écoles

La région wallonne avait lancé en mars 2007 un vaste programme de travaux visant à réduire la consommation d’énergie. Feux de signalisation au kripton, renforcement de subventions à la construction d’unités de biométhanisation… le plan est large, pèse plus de 80 millions d’euros et concerne également les bâtiments scolaires.

Ces derniers sont englobés dans ce qui a été baptisé le « plan UREBA »1 pour « utilisation rationnelle de l’énergie dans les bâtiments ». Le principe est simple : financer tous les travaux économiseurs d’énergie dans les bâtiments des communes, CPAS, provinces… mais aussi les écoles et les internats de tous les réseaux (ce projet ne concerne pas les universités). En clair, la Région subventionnera les établissements scolaires de 75 à 90% – selon qu’ils se situent dans des communes de plus ou moins de 10 000 habitants – pour des travaux tels que l’isolation thermique (des chassis et/ou des vitrages), l’installation de nouveaux systèmes de chauffage, l’investissement dans un éclairage moins couteux, etc.

L’appel à projets avait été lancé en novembre dernier et 1 490 dossiers – dont 592 par 174 communes sur 262, 415 par l’enseignement libre et 145 par celui de la Communauté – étaient alors déposés pour un montant de 112 millions d’euros. Après examen par un comité technique, il reste aujourd’hui 1 322 dossiers pour 81 millions de subsides. Mais cet investissement sera vite amorti car on peut compter, une fois les travaux terminés, sur une baisse d’émission annuelle de 20 000 tonnes de CO2 et une consommation de mazout réduite de 7,7 millions de litres/an. Plutôt intéressant.

Les deux tiers des projets concernent des écoles, qui se partagent 60 millions d’euros. Et les distraits? Un rattrapage est prévu pour la rentrée 2008. Mais il ne concernera cette fois-ci que les écoles fondamentales et certains secteurs bien particuliers qui devront se partager la somme de 82 millions d’euros (30 millions de moins).

Source: Enseignons.be