Rénovation des bâtiments scolaires à Rongy

Pour Pâques 2012, le bloc des primaires aura fait peau neuve. L’école communale va se doter d’un étage et de classes supplémentaires.

Depuis une semaine, l’entreprise Favier de Pecq a entrepris un important chantier dans l’école communale de Rongy. Il s’agit plus particulièrement du bloc des classes primaires, indépendant de l’infrastructure qui accueille les plus petits. La rénovation complète de ce bâtiment s’inscrit dans le cadre d’un PPT, un programme prioritaire des travaux.

« Le PPT ne peut être appliqué que dans le cadre d’une rénovation, pas d’une construction neuve. Ce programme est largement subsidié par la Communauté française puisque nous obtenons une aide de 92 % sur le total des travaux. Dans le cas présent, nous allons rénover trois classes ainsi que les sanitaires, remplacer l’électricité qui est vétuste et doter le bâtiment d’une nouvelle charpente et d’une nouvelle toiture. Le montant de l’adjudication est de 712000Ð et 160 jours ouvrables ont été accordés à l’entreprise. On compte que cette aile sera opérationnelle pour Pâques 2012. Cette législature ci, en plus de Rongy, nous avons déjà utilisé le PTT pour la rénovation des écoles de Bléharies, Lesdain et Laplaigne. Chaque année, nous employons cette piste de financement pour une école », explique Daniel Detournay, échevin des travaux et de l’enseignement.

Un premier étage

La bonne santé de l’école communale de Rongy n’est pas étrangère à la rénovation et l’extension du site. Ainsi, la population scolaire est passée de 65 enfants en 1994, époque de la fusion des écoles communale et libre du village, à 115 écoliers au début de cette année scolaire. Le nombre croissant des enfants avait déjà impliqué des solutions transitoires telles que l’aménagement d’une classe dans l’ancienne maison communale, l’utilisation des locaux de l’ancienne gendarmerie ou encore l’emploi, coûteux, de classes-conteneurs. Afin de rassembler l’ensemble des écoliers, une solution radicale a été envisagée, en l’occurrence la rénovation totale du bâtiment des primaires. Jusqu’il y a peu, le bâtiment principal ne comprenait qu’un rez-de-chaussée, un bloc de sanitaires et une cour de récréation. Dans quelques mois, un premier étage verra le jour.

« Après démolition des murs intérieurs, ce qui est en cours depuis une semaine, le plafond sera abaissé d’un mètre cinquante. D’autre part, le bâtiment sera rehaussé d’un mètre vingt. Nous obtiendrons ainsi un étage dont les classes auront une hauteur de ±2,70m. Pour ce faire, des ourdis en béton seront placés en lieu et place de l’ancien plafond. Dans la partie rehaussée, un bandeau de fenêtres sera réalisé tout autour du bâtiment. En matière de sécurité, et en accord avec le service incendie, deux escaliers intérieurs en béton seront construits gauche et droite afin de desservir l’étage », précise encore Daniel Detournay.

Dans l’immédiat, les écoliers seront accueillis dans cinq classes mobiles qui seront placées à proximité de l’ancienne maison communale.

Source: