Le confort thermique

Le confort thermique se définit comme le degré de satisfaction par rapport au climat intérieur d’un bâtiment. Il s’agit par exemple de la température dans les locaux, mais aussi des courants d’airs et de l’humidité atmosphérique. Différents facteurs influencent le climat thermique intérieur, comme les conditions extérieures (le vent, le soleil et la température), l’isolation du bâtiment, le vitrage, le sol et les systèmes de chauffage, de réfrigération et de ventilation.

Les élèves et les enseignants se plaignent fréquemment de la température d’un local de cours. En hiver, la température est souvent beaucoup trop faible, surtout le matin. En été, il fait souvent trop chaud dans les classes, et l’apprentissage à des températures supérieures à 25 °C apparaît peu efficace. Cette situation entraine souvent des problèmes de santé comme la fatigue et les maux de tête.

Comment améliorer le confort thermique dans un bâtiment scolaire?

En isolant, vous consommez considérablement moins d’énergie pour chauffer votre habitation. Vous réalisez ainsi, chaque mois, de substantielles économies. Dans le même temps, vous faites une fleur à l’environnement, car une consommation énergétique efficace diminue l’effet des gaz à effet de serre. C’est pourquoi les profilés doivent répondent aux directives nationales et européennes en matière de prestation énergétique.

Les pièces utilisées de façon intensive, où plusieurs personnes sont réunies, nécessitent une ventilation optimale en continu. Un cadre de travaille et d’étude sain et riche en oxygène améliore les performances et le bien-être. Un système de ventilation efficace a en outre des avantages économiques.