Philippeville: vers une indépendance énergétique?

Après l’intervention Écolo, ce mardi 19 juillet, le conseil communal de Philippeville s’est engagé à réaliser un audit énergétique du bâtiment de l’école de Surice, ainsi qu’une étude technique d’un éventuel raccordement avec la centrale de biométhanisation. Objectif: tendre vers une autonomie énergétique de la commune?

Lors du dernier conseil communal, l’assemblée est amenée à désigner le bureau d’étude Inasep dans le cadre du remplacement du chauffage de l’école de Surice. “ En raison de la vétusté de la chaudière, il faut la changer ”, souligne Philippe Burnet, échevin des travaux, Estimation à près de 79.000€, TVA comprise.

Thierry Laureys, conseiller de l’opposition (Écolo), intervient alors: “ Ce serait peut-être l’occasion de réaliser un audit énergétique, avec 50 % de subvention Ureba de la Région wallonne. L’Inasep pourrait y faire attention et travailler également sur l’enveloppe du bâtiment, les systèmes électriques et l’ensemble du chauffage. Il y aura moyen d’obtenir 100 % de subsides et de diminuer de moitié les coûts de chauffage de l’école. Ce serait aussi tendre la commune vers une future autonomie énergétique.

Autre proposition aussi lancée par le conseiller Écolo: une étude sur le système technique à mettre en place pour raccorder le bâtiment à un réseau de chaleur alimenté par la centrale de biométhanisation de l’ASBL “ La Surizée ”, à quelques mètres de là.

Si le Collège se montre distant quant à une potentielle collaboration avec le domaine privé, il accorde toutefois ces remarques et en prend bonne note.

Source: LaMeuse.be