Aussi bien Marie-Elise Didden la directrice sortante, que sa remplaçante Annick Lahaye apprécient le résultat. Sur papier tout au moins puisque les travaux de transformation indispensables viennent de débuter à l‘école communale de la rue César Franck. La vétusté se ressentait tant au niveau de l’humidité de certains locaux que dans la configuration à l’ancienne, peu adaptée aux nouvelles normes pédagogiques.

Depuis le 10 août, l’entreprise de Daniel Stoffels à Sourbrodt est à pied œuvre sur le site. Il s’agira de déplacer les sanitaires et le local des enseignants, de démolir l’aile droite face à la rue, pour la remplacer par un bâtiment plus profond et doté d’un étage supplémentaire. Au total, l’école va bénéficier de quatre nouvelles classes et de locaux de rangement ou de réunion adaptés aux usages actuels.

Extérieurement, la physionomie va changer avec la disparition des colombages au profit d’un crépi qui recouvrira l’ensemble de la façade du bâtiment. Une occasion d’isoler l’école sur toute la longueur et de doter les nouveaux locaux d’une nouvelle chaudière à gaz performante, acquise par la commune avec 90 % de subsides dans le cadre du plan Ureba.

L’entrepreneur dispose de dix mois calendrier pour mener à bien un chantier d’envergure qui devrait donc occasionner quelques nuisances tout au long de la prochaine année scolaire. Dans l’intervalle, le cube extérieur, ainsi que les deux classes louées dans l’appartement attenant à l’école resteront opérationnelles. Puis tout pourra rentrer dans l’ordre…