Mons-Borinage: 16 millions pour nos écoles

La Fédération Wallonie-Bruxelles a débloqué une enveloppe de 640 millions d’euros à destination des bâtiments scolaires. La région de Mons-Borinage reçoit ainsi 16 millions d’euros répartis entre les différents réseaux scolaires.

La Ville de Mons sera la première bénéficiaire de ce plan d’investissement scolaire avec un montant de 9,9 millions d’euros débloqués. 96 nouvelles places seront en tout créées dans les écoles communales d’Hyon et du Trieu, qui reçoivent respectivement 2.342.741 et 748.043 euros.

Ce sont les hautes écoles qui reçoivent le financement le plus important. 2,6 millions d’euros vont à la HELHA, tandis que l’ISICht-HERB obtient 2.5 millions. Des montants qui seront dédiés à la réalisation de nouvelles constructions. 365.163 euros serviront au renouvellement de l’installation électrique du groupe scolaire Baligand à Ghlin. Quant à Saint-Luc, il se voit octroyer une enveloppe de 293.196 euros pour la réalisation de travaux de chauffage. Huit classes inadaptées seront remplacées à l’école maternelle libre Notre Dame de Messines (749.227 euros débloqués.) Enfin, 90.918 et 276.341 euros iront à l’École communale fondamentale et à l’Espérance, notamment dans le cadre de la rénovation de toitures.

Deuxième commune la plus avantagée à Mons-Borinage en termes d’investissements, Quaregnon se voit allouer un montant de 5,2 millions d’euros pour la seule reconstruction de l’internat de son home d’accueil de la Communauté Française.

À Boussu, les classes et les ateliers des Aumôniers du Travail seront réaménagés. Ils recevront, à cet effet, 340.541 euros.

113.716 euros seront par ailleurs dédiés à la dépollution des sols de l’École La Cordée à Colfontaine. Tandis que 150.000 euros serviront à l’acquisition de bâtiment à l’École des Cèdres.

Source: LaProvince.be