L’école maternelle Emile Bockstael à Laeken : Passive et entièrement construite en bois

Ce serait la 1re école de Belgique entièrement construite en bois et répondant aux normes passives les plus strictes. Hier, la nouvelle école maternelle Emile Bockstael a été inaugurée à Laeken, rue du Heysel, au numéro 104, par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), et les échevins Faouzia Hariche (PS) et Geoffroy Coomans de Brachène (MR).

La nouvelle école maternelle désengorge ainsi le campus Bockstael (rues Sterckx et Reper-Vreveren) qui, avec ses 1.740 élèves, était devenu trop exigu.. Cette fois-ci, l’établissement est spacieux et permet d’accueillir facilement 240 écoliers et 39 membres du personnel sur un espace de plus de 3.000 m². Et, jugez du peu !

Les enfants ont été gâtés avec des équipements de pointe : 24 classes, une garderie (atelier et salle polyvalente), une bibliothèque, un espace multimédia, une ludothèque, une salle de psychomotricité, deux salles de sieste, un réfectoire, des locaux pour les activités extrascolaires, une cour de récréation, un potager, un patio, des arbres fruitiers… Autant d’éléments modernes susceptibles de favoriser l’épanouissement des enfants.

D’un point de vue architectural, l’édifice propose des performances énergétiques exemplaires : conçu au départ pour figurer dans la classe basse énergie, ce bâtiment a été ensuite requalifié en bâtiment passif : sa consommation, qui ne doit pas être supérieure à 15 kWh/m²/an, n’excédera pas 13 kWh/m²/an.

Le bois, utilisé pour l’ensemble de la construction, s’inscrit dans un esprit durable : la structure portante, les parois, les murs et les planchers ont été réalisés à l’aide de panneaux préfabriqués en bois de mélèze.

L’école est aussi équipée d’un puits canadien : de l’air extérieur est aspiré et amené dans un système de 900 m de conduites situées sous le bâtiment. Cet air sera refroidi en été ou réchauffé en hiver. Ce système est couplé avec un triple vitrage des fenêtres.

Pour rappel, le chantier avait débuté en juin 2011. Au total, le montant des travaux s’est élevé à 12,2 millions d’euros.

Source: LaLibre.be