L’AFSCA épingle des problèmes d’hygiène dans nos cantines scolaires

L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a rendu son rapport 2011. Et le constat est dur : une cantine scolaire sur trois ne répond pas aux exigences en matière d’hygiène. Pire, 4% des écoles (internats compris) seulement ont reçu un avis favorable dès le premier contrôle.

32,7% des cantines ont donc reçu un avis défavorable. Cuisines à infrastructure dépassée, personnel mal formé et nourriture mal conservée sont les infractions les plus courantes relevées par les inspecteurs. Au total, c’est 1.200 visites qui ont été effectuées. Un travail important quand on sait que la moyenne des contrôles tournait plutôt autour des 300 les autres années.

Ainsi, en 2006, l’Afsca avait mené 316 contrôles… et seulement 18% des établissements (1 sur 5) avaient été pris en défaut. En 2009, 347 contrôles… et 30% de recalés… En 2010, 378 inspections… pour 37% d’écoles pointées du doigt. Une (trop?) faible amélioration cette année. Alors quoi? On pourrait penser que la situation évolue de manière inquiétante, même si nous n’avons aucun détail sur la méthode utilisée par l’Agence. Interrogée au Parlement, la Ministre de l’Enseignement, Marie-Dominique Simonet (CdH) relativise : « 67% des établissements scolaires inspectés ont reçu un rapport favorable. Ce n’est pas pleinement satisfaisant mais c’est mieux que dans les prisons (25 %), les hôpitaux (58 %), les maisons de repos (63 %) ou les crèches (64 %). » Mais passer de 18% d’avis défavorables à 32%, n’est-ce pas ennuyeux? La Ministre pointe que l’Afsca a elle-même indiqué que ses contrôles étaient devenus plus sévères… « Les chiffres sont dès lors difficilement comparables. L’évolution moins favorable du pourcentage n’est donc pas le reflet d’une détérioration de la qualité des cantines scolaires mais plutôt celui d’un accroissement des exigences, dont nous nous réjouissons. »

Il faut prendre ces informations avec recul. Je ne souhaite pas minimiser l’importance de ce rapport pour les établissements scolaires. Nous devons veiller à améliorer la qualité des infrastructures, des installations et de l’hygiène des cantines scolaires.

Le rapport de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire ne dit pas où se trouvent les cantines les moins regardantes en matière d’hygiène. L’étude ne fait aucune distinction entre le Nord et le Sud du pays.

Source: Enseignons.be