Athénée Emile Bockstael à Laeken privé de 20 millions

La Ville de Bruxelles a-t-elle laissé filer un budget de 20 millions d’euros de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la rénovation de l’athénée Emile Bockstael, à Laeken ?

En 2009, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles lançait un plan de rénovation des écoles. Dans ce plan, 35 millions étaient destinés aux établissements de la Ville de Bruxelles. Il est décidé que cette enveloppe servira à la construction d’une école primaire Clos des Perruches, à hauteur de 15 millions et les 20 millions restant doivent servir à la rénovation de l’athénée Emile Bockstael, située rue Reper Vreven, à Laeken.

Or, 3 ans après, les travaux n’ont toujours pas commencé. Et pire, selon la conseillère d’opposition Zoubida Jellab, le dossier qui devait être introduit au plus tard pour le 1er juin auprès de la fédération, n’a pas été déposé par l’échevine de l’Instruction publique, Faouzia Hariche (PS).

Pour Ecolo, l’athénée a, pourtant, plus que besoin d’un rafraîchissement. “C’est une véritable honte pour les enseignants et les élèves. Certaines classes sont fermées pour cause d’insalubrité. Les toilettes sont dans un état déplorable : portes qui ne ferment pas, pas de planches, pas d’éviers. Tout le monde attendait cette rénovation avec impatience.”

Le cabinet du ministre Nollet, en charge des bâtiments scolaires, confirme : la Ville de Bruxelles a affirmé ne pas être en mesure d’effectuer les travaux de rénovation avant 2017.

Hier après-midi, au conseil communal, l’échevine à fait valoir un dossier compliqué qui prenait du temps car les élèves doivent pouvoir rester dans le bâtiment durant la rénovation complète (lire ci-contre). Mais elle a dit chercher une solution grâce à laquelle la ville malgré tout conserverait son financement.

Source: DH.be