49 écoles rénovées et 10.000 nouvelles places construites!

Le Gouvernement de la Communauté française a décidé, en sa séance du 7 octobre 2010, de recourir à un nouveau mécanisme financier afin de rénover et construire de nouvelles places d’écoles. L’enveloppe de 400 millions d’euros ainsi dégagée va non seulement permettre d’honorer les promesses de travaux faites sous la précédente législature à 49 écoles, mais aussi de créer plus de 10.000 nouvelles places supplémentaires en Wallonie et à Bruxelles.

En juillet 2009, la Déclaration de Politique Communautaire chargeait le ministre en charge des bâtiments scolaires d’évaluer les Partenariats Public Privés (PPP). L’expertise entreprise a abouti à la mise sur pied d’un nouveau mécanisme financier, honorant les engagements passés et maximisant l’enveloppe budgétaire.

Dans le réseau de l’officiel subventionné, 200 millions € de travaux (soit une augmentation de 13,6% par rapport au budget antérieurement prévu) seront financés via le Centre Régional d’Aide aux Communes (CRAC) pour les 35 écoles figurant dans l’ex-PPP. De même, les 14 projets retenus dans le réseau de la Communauté française bénéficieront d’une enveloppe de 100 millions € (+ 14,9%). Pour 5 d’entre eux, il sera recouru aux fonds classiques. Deux marchés DBFM (Design-Build-Finance-Maintain) seront lancés pour les neuf autres projets.

A ces fonds pour la rénovation et l’augmentation de capacité de 49 écoles s’ajoute une enveloppe interréseaux de 100 millions € qui sera intégralement dédicacée à la rénovation et sur Bruxelles à la construction de nouvelles écoles. Ces investissements permettront la création de 6.742 places supplémentaires.

Au total, ce sont donc 400 millions €, dont 279 millions via le financement classique, qui seront dédicacés, dès 2011, à la construction et la rénovation des bâtiments scolaires en Communauté française. Et, au-delà de la nécessaire amélioration des conditions de travail des élèves et des enseignants, ces moyens financiers permettront d’accroître la capacité globale d’accueil de quelque 10.000 places où les besoins sont les plus criants.

Les premiers chantiers pourront débuter dès 2011 pour s’achever, au plus tard, en 2017.

Ces budgets s’ajoutent aux moyens classiques des bâtiments scolaires (98,943 millions € en 2010) qui seront quant a eux désormais entièrement préservés, y compris les budgets spécifiquement dédicacés aux travaux urgents (le programme PPT).

Source: ECOLO